Fermeture temporaire d'EKA

J'ai pris le temps, pesé le pour et le contre, regardé les informations, entendu beaucoup de choses qui m'ont fait un peu peur, puis qui m'ont rassurée, puis inquiétée de nouveau...
Et puis j'ai finalement pris la décision de fermer EKA dès lundi 16 mars pour une durée indéterminée, qui dépendra de l'évolution de la situation en lien avec l'épidémie de coronavirus. 

Ce qui se passe dans le monde mais également dans notre pays maintenant avait jusqu'à il y a quelques jours une part d'irréalité pour moi. J'avais de la peine à y croire, peut-être que je ne voulais simplement pas croire que ça pouvait nous toucher aussi. Et puis ces derniers jours les informations que j'ai lues et entendues m'ont touchée de manière différente... il n'est plus temps de faire l'autruche, il est temps d'agir. Je pense que la question n'est pas aujourd'hui d'avoir raison ou pas quant aux décisions que nous prenons. La question est de savoir quelle est l'intention derrière ce que nous faisons, pour moi celle d'agir pour le bien de la communauté, de toutes les personnes que je connais et de toutes celles que je ne connais pas, en suivant ma conscience mais surtout mon coeur.

Je ne suis pas sûre de prendre la "bonne" décision aujourd'hui mais je prends celle avec laquelle je suis la plus sereine, celle qui n'est pas dictée par la peur (peurs qui sont nombreuses malgré tout) mais dictée par l'amour. 

Je suis désolée de vous enlever cet espace de pratique, de ressourcement, de rencontre et d'échanges. Mais j'ai confiance que ces espaces existent ailleurs, sous d'autres formes, peut-être encore à découvrir, à créer...

Le yoga n'est pas pour moi qu'une pratique physique, que des postures réalisées sur l'espace d'un tapis. C'est le développement d'une conscience: de soi, de son corps, de ses pensées, de ses émotions, du monde autour de soi, de la nature... C'est une pratique qui peut être cultivée à tout moment, en tout lieu, qui nous invite à observer et à être présent-e à ce qui est. Peut-être que la période que nous vivons aujourd'hui va justement nous engager à cela, non pas seulement dans un espace dédié à la pratique comme EKA, mais dans nos vies. 

Prenez bien soin de vous, des êtres qui vous sont chers et de ceux que vous ne connaissez pas.

Namaste
Céline
Coordinatrice d'EKA

Crédit illustration: Claudia Tremblay